L’année dernière je vous avais parler d’un événement qui à lieu durant tout le mois de novembre : Le Moi(s) sans tabac. Avant tout pour sensibiliser ce challenge collectif propose à tous les fumeurs d’arrêter pendant un mois avec le soutien de leurs proches et de leurs ami(e)s et de méthodes de substitution .

Pour rappel j’avais réussi à tenir 3 semaines avant de fumer une cigarette (un petit pas pour Nathanyel un grand pas pour l’humanité ahah). Et du coup j’ai décidé de remettre ça cette année !

Cela dure un mois car tout simplement une fois ce cap franchi, les chances d’arrêter définitivement de fumer sont multipliées par 5.  Histoire de prendre conscience en premier car je suis moi-même fumeur et ensuite de vous faire prendre conscience, je me suis penché sur le sujet plus en détails afin de soulever la gravité de cet acte banal qu’est de fumer une cigarette.

  • Le sportne vous sauvera pas et ne protège en aucun cas du cancer !
  • Un cancer sur trois est dû au tabagisme. Le plus connu est le cancer du poumon, dont 90 % des cas sont liés au tabagisme actif et 5 % au tabagisme passif.  Mais d’autres cancers sont également causés par le tabac : gorge, bouche, lèvres, pancréas, reins, vessie, utérus. Le cancer de l’œsophage est plus fréquent en cas d’association du tabac et de l’alcool.

Avant d’écraser votre dernière cigarette, prenez le temps de savoir si vous êtes vraiment prêt à franchir le pas. J’ai écrit cet article pour vous y aider et comprendre votre rapport au tabac et à l’arrêt est essentiel pour bien arrêter.

Alors on va démarrer par le début. Certes la cigarette fait partie intégrante de notre vie et depuis longtemps. Elle nous déstresse, nous calme et nous accompagne dans nos moments de détente on doit se dire un chose essentiel : arrêter le tabac est la meilleur chose que nous pouvons faire pour notre santé et on en tirera des bénéfices à tous les niveaux.

La première étape pour arrêter de fumer est de lister ses motivations.
Il peut y en avoir une seule comme plusieurs comme par exemple : préserver sa santé, faire des économies, se sentir mieux, retrouver son souffle, retrouver une vraie liberté, avoir plus de sérénité, moins de rides du visage, avoir des dents blanches, avoir plus de temps libre… Pour ma part c’est essentiellement pour éprouver du bien-être, protéger mon entourage et avoir plus de sérénité.

Plus vous listerez de motivations, plus cette dernière sera importante. Tout au long du mois je vous invite à refaire cet exercice pour voir les changements en temps réel.

La seconde étape consiste à trouver le BON moment.
Le bon moment pour arrêter de fumer est celui que VOUS allez choisir. Quand vous jugez que c’est le bon moment, fixez-vous une date d’arrêt et surtout écrivez la en gros afin de la voir tous les jours. Cette fameuse date doit être pas trop proche pour avoir le temps de bien se préparer et pas suffisamment lointaine pour vous motiver. Vous devez trouver le bon équilibre ! 🙂

La santé publique de France propose un test afin d’évaluer votre dépendance au tabac. Cela s’appelle le test de Fagerstrom simplifié et c’est disponible ici.

Chacun est lié au tabac par une dépendance, il y en a 3 principaux :

La dépendance physique correspond au besoin physique de fumer que le tabac a créé dans votre corps. Essentiellement due à la nicotine présente dans le tabac, cette dépendance peut se traduire, au moment de l’arrêt, par une sensation de manque. Mais rassurez-vous, celle-ci peut être surmontée. En raison de votre niveau de dépendance, en plus d’une bonne préparation à l’arrêt, le recours à un traitement de substitution nicotinique ou médicamenteux est fortement recommandé. Il vous aidera à gérer le manque et à augmenter vos chances de réussite.

La dépendance psychologique est le fait de fumer pour se faire plaisir, gérer son stress ou son anxiété.

La dépendance comportementale est une dépendance liée à son environnement ou à ces habitudes. En général on associe le tabac à des lieux ou des circonstances qui déclenchent l’envie de fumer.

Les différentes méthodes pour arrêter 

Ce n’est pas un scoop mais il n’y pas de méthode miracle pour arrêter de fumer mais 3 méthodes en particulières ont fait preuve de leur efficacité.

L’accompagnement par un professionnel de la santé augmente vos chances de réussite. Vous pouvez consulter votre médecin ou pharmacien. Il existe des spécialistes de l’arrêt du tabac. La carte des consultations est disponible ici.

La deuxième méthode consiste à prendre un traitement de substitution nicotinique. Je vous explique tout : grâce au substitut nicotinique vous allez apporter à votre corps de la nicotine au même titre qu’une cigarette. Ce genre de traitement augmente de 50% vos chances de rester non-fumeur. C’est un traitement qui dure entre 3 et 6 mois. Votre médecin ou pharmacien peut vous conseiller sur le dosage adapté en fonction de votre degré de dépendance.

Et enfin la dernière méthode, que je vais tester pour ma part est le fait d’utiliser un vaporisateur.

Comment ça marche ?

Un vaporisateur est composé de 3 parties principales : La batterie, le clearomiseur et la résistance. Ces trois composants associés forme une e-cigarette. Le principe de fonctionnement d’un vaporisateur reste assez facile à comprendre. La batterie fournie de l’électricité à la résistance qui chauffe le e-liquide contenu dans le clearomiseur.

A l’aspiration cet e-liquide vaporisé se transforme en vapeur ressemblant à la fumée d’une cigarette à base de tabac. La vapeur générée apportera aux fumeurs les mêmes sensations que sa cigarette. Pour utiliser votre cigarette électronique il vous suffira d’appuyer sur le bouton de la batterie tout en aspirant sur le clearomiseur, afin de faire chauffer la résistance et d’inhaler de la vapeur.

Combien ça coûte et ou se procurer un vaporisateur ?

Le principe des capsules rappelle un certain type de machines à café. Après avoir acheté l’appareil : un vaporisateur, il faut acheter des recharges d’e-liquide vendues environ 6 €. Pour ma part je me suis tourné vers un professionnel du secteur et leader dans le marché de la vape : Alfaliquid

C’est une marque indépendante engagée pour une vie sans tabac et une vape responsable. Elle propose à ces clients des solutions et des produits de vapotage accessibles, adaptés aux exigences les plus élevées en matière de qualité et de sécurité.

Quel e-liquide choisir ?

Je vous conseille de débuter la vape par la Collection Alfaliquid Original Classique ou Fraicheur. L’inhalation d’une saveur classique ne vous permettra pas de retrouver exactement le goût de votre marque de cigarettes, aucun e-liquide n’est capable de reproduire le goût du tabac en combustion.

La gamme Classique composée de 20 saveurs vous permettra de retrouver certaines caractéristiques des cigarettes les plus connues mais également des saveurs qui donneront une vraie touche exotique à vos habitudes comme les parfums mangue, pêche, cassis ou mojito ! 🙂

Tous les les parfums et e-liquide sont accessible ici et également via sur une sélection de boutiques partenaires disponible sur la page Facebook de Alfaliquid.

Comment choisir mon taux de nicotine ?

Si vous consommez moins de 10 cigarettes par jours il faudra choisir 6 mg/mL
Entre 10 et 20 cigarettes par jour :11 mg/mL
Entre 20 et 30 cigarettes par jour : 16mg/mL
30 cigarettes par jour ou plus : 19.6 mg/mL

Après avoir testé plusieurs semaines, personnellement j’ai trouvé que c’est une super bonne alternative pour arrêter de fumer !
Alors oui le gout n’ai pas comparable à une vrai cigarette mais honnêtement on s’y fait plutôt vite et tout est une question de volonté. Mis à part les bienfaits physiques et sociaux flagrants, mon porte-monnaie a retrouvé le sourire car j’estime mes dépenses pour le vapotage à environ une soixantaine d’euros par mois entre les liquides et les pièces à changer, contre 600 avec le tabac. Faites le compte sur 12 mois…

J’espère que ce billet vous aura été utile et vous aura aidez à prendre conscience des dégâts que peut faire le tabac et surtout que le fait d’arrêter de fumer est à notre portée. L’idée n’étant vraiment pas de jouer les grands frères mais plutôt de vous informer un peu sur un sujet que moi le premier j’avais très souvent tendance à banaliser. Je suis vraiment curieux de savoir comment vous allez vivre ce challenge et quelles seront les difficultés que vous allez rencontrer et échanger sur vos astuces pour les surmonter !

N’hésitez pas à m’envoyer vos retour, ressentis et vos questions sur la vape ! Utilisez dans l’objet du mail #TeamNathanyelSansTabac

Bonne semaine à tous !

N.