TRANOÏ : International Fashion Designers

18635 Views

Ce week-end du 25 au 27 Juin s’est déroulé le TRANOÏ Paris Men’s – Women’s Pre Collection, véritable rendez vous international de la mode, parmi les leaders des Salons de mode.

Le TRANOÏ se produit quatre fois par an, à Paris, pendant la Fashion Week, et à New York, durant la Market Week.
Bien plus qu’un salon de mode, le Tranoï met en scène de véritables installations artistiques, des défilés, des soirées et des collaborations. Cette plateforme artistique propose chaque saison une sélection aussi pointue qu’unique de plus de 1000 designers internationaux avec pour objectif de les mettre en contact avec les acteurs les plus influents de l’industrie de la mode.

Cette année je me suis rendu à la Cité de la Mode et du Design pour découvrir la présentation des collections Hommes / Femmes et un espace parfums comprenant une installation artistique visant à faire découvrir l’univers de la parfumerie.

Fidèle à son identité avant-gardiste, le TRANOÏ à eu une attention particulière pour les jeunes créateurs repérés lors des festivals de mode les plus populaires afin de les mettre en avant, en  exposant  leurs  collections au sein du salon.

Une belle occasion pour découvrir Amanda Svart, Yuhei Mukai ainsi que Clara Daguin et sa remarquable collection , tous 3  finalistes du festival d’Hyères 2016 !

D’autres créateurs tels que Moto Guo et Soshioti issus de la short liste du LVMH Prize 2016 étaient présents.

Armé de mon dernier joujou :  Le nouveau RICOH THETA S, une caméra 360 degrés, je me suis amusé à capturer des zones entières à 360 ° full HD en une seule prise. Moi qui voulais changer des photos et des vidéos conventionnelles j’ai été servi !

 J’ai été particulièrement admiratif devant la collection de Clara Daguin.
Avec une approche artisanale tout en intégrant la technologie. Cette créatrice qui a grandi dans la Silicon Valley a ainsi utilisé son expérience dans son processus de création. Avec un désir d’apporter un aspect plus humain à l’industrie de la mode et à l’innovation. Sa collection obéit à deux philosophies antagonistes : l’Uniformité, avec des pièces utilitaires et universelles, et la Personnalité, avec un côté expérimental et fait main. Claire Daguin a été  finaliste du très prestigieux Festival d’Hyères, en 2016.

Autre coup de cœur de ce salon, j’ai pu rencontrer  Soshi Otsuki un styliste Masculin vivant à Tokyo. Il a lancé son label SoshiOtsuki en 2015, et a présenté sa collection Printemps/Été 2016 à la Fashion Week Mercedes-Benz 2016 en tant que designer du collectif «Tokyo New Age ».
Soshi Otsuki s’inspire de la culture japonaise pour élaborer ses créations. Il déploie cette idée de tradition japonaise en haute-couture avec d’infimes détails et un savoir-faire hors pair. Ses modèles combinent des éléments de streetwear moderne associés au classicisme japonais et saupoudrés d’influences zen.

Après avoir parcouru plusieurs stands, j’ai découvert d’autres marques telles  que FABIO QUARANTA, LUCA LARENZA, LARDINI, MAURIZIO MIRI et EMILIANO RINALDI ; des Français MAYDAY MAYDAY MAYDAY et RON DORFF et la nouvelle collection Femme du créateur turc GÜLCIN ÇENGEL. C’est un univers particulièrement passionnant qui à attiré mon attention : La Parfumerie.

Boisée, fleurie, fruitée, ambrée…  Nous, petits êtres humains, sommes capables de reconnaître plus de 10 000 odeurs différentes. Naturelles ou artificielles, ces odeurs éveillent tous nos sens.

J’ai rencontré la créatrice Marjorie Olibere qui m’a littéralement fait voyager avec ses parfums aux concepts totalement uniques. Cette créatrice se nourrit de moments vécus ou observés, d’instants de vie pour raconter des histoires olfactives et visuelles qui la touchent et, surtout, qui nous touchent.

Les parfums crées sont de véritables contes parfumés qui revisitent ainsi les thèmes qui ont rythmé sa vie : l’amour, le voyage et le hasard.

A chaque parfum correspond son histoire, son scénario et sa personnalité olfactive. Ainsi 5 fragrances singulières, chacune accompagnée de son court métrage, ont été créées. Les fragrances OLIBERE offrent une véritable expérience multi-sensorielles  qui éveille les sens et les souvenirs.
Chacun est libre d’interpréter la fragrance et de la faire sienne, tout comme le court métrage…
Pendant un court moment, j’ai pu être dans le rôle principal de ce voyage olfactif.

La visite continue avec une autre expérience olfactive carrément géniale !

J’ai rencontré le super Philippe Di Méo, designer de formation et auteur des parfums Liquides Imaginaires, qui m’a présenté sa nouvelle installation : INDÉLÉBILE

Indélébile ? Oui ! Ce Parfum Indélébile est un parfum bleu. Bleu waterman. Qui tache.

On le sait depuis longtemps, de tous nos sens, l’odorat est le plus puissant. Toute odeur laisse une signature enregistrée par le cerveau, que notre mémoire a la capacité de retenir pendant des années, même sans « rappel ».

« Le parfum est un souvenir indélébile. »

Dans le Perfume spray booth, la Cabines à parfum, j’ai pu littéralement tester et imprimer cette phrase sur un de mes T-shirts. Le concept : un parfum « Indélébile », entre l’odeur du marqueur et de la peinture fraîche, a été mis au point chez Flair par les parfumeurs Amélie Bourgeois et Anne-Sophie Behaghel.
J’ai donc pu faire customiser un de mes tee shirt avec un parfum indélébile ! ( Je ne vous raconte pas comment, lors de mon retour à Lyon, dans le train où je voyageais, j’ai anesthésié tout le wagon! :p )
C’est simple, c’est un parfum qui est fait pour sentir… pour une durée déterminée 🙂

A la fin de la journée, TRANOÏ a invité le célèbre artiste de rue et graffeur Toxic à taguer la pièce de notre choix avec pour seule « spray can »  le Parfum Indélébile !

Prochain rendez vous peut être à New York, pour de nouvelles expériences olfactives !:)

R0010052[1]

Untitled-ùù2

La Flagrance Room en 360° !

R0010018[1]

dsdsdsdsds

R0010018[1]

Untxxitled-2

La grapheur TOXIC et Philippe Di Méo qui vont démarrer le show ! 🙂

Untitled-1R0010183R0010167R0010160R0010150R0010136

PICéR0010125R0010110

0 Comments

Leave a Comment